Navigation – Plan du site
Penser par cas

L'assemblage comme forme d'innovation

La fabrication d'un selfie stick à Shenzhen
Clément Renaud
p. 100-115

Résumés

Le présent article prend l’exemple du selfie stick pour examiner les processus de conception et de fabrication au sein de l’industrie manufacturière dans la ville de Shenzhen, en Chine. Documentée pas à pas, la recomposition permanente de cet objet autour de briques technologiques préexistantes nous amène à proposer l’assemblage comme un procédé central de l’innovation technologique. La trajectoire de sa production au sein d’un ensemble tant géographique que numérique montre également l’importance souvent minimisée des outils et réseaux de fabrication dans la conception de nouveaux produits, et la nécessité de les considérer pour comprendre et réguler la production de technologies.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Le selfie stick : d’abord inutile, puis utilisable et enfin utilisé
Le design, l’innovation-conception et la question de la fabrication
La ville de Shenzhen, du shanzhai au mouvement maker
Méthodologie pour l’étude du selfie stick
Résultats : les mécanismes de production du selfie stick
Discussions : l’assemblage comme modèle de conception par la fabrication

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Panneau d’interdiction du selfie stick dans le musée de Brisbane

© Kerry Raymond - CC BY 4.0, d’après Wikipedia

L’être humain est ainsi fait qu’il lui est impossible de voir son propre visage. Chez l’humain, la représentation de soi passe donc souvent par l’intermédiaire de diverses prothèses et instruments, comme le miroir. Depuis peu de temps, la combinaison de la photographie et des systèmes de publication en ligne a vu naître un genre nouveau d’autoportrait : le « selfie ». Pris à bout de bras, le selfie est une photo mettant en scène son auteur, avec la plupart du temps l’intention de diffuser ensuite l’image sur les réseaux sociaux. L’auteur de selfies se heurte cependant à un autre problème physique : la longueur limitée de son bras ne lui autorise pas le recul nécessaire pour élargir le cadre de sa photo et en montrer le contexte (un paysage, un événement, un groupe, etc.) Afin de remédier à ce problème, une invention permet aujou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Clément Renaud, « L'assemblage comme forme d'innovation », Techniques & Culture, 67 | 2017, 100-115.

Référence électronique

Clément Renaud, « L'assemblage comme forme d'innovation », Techniques & Culture [En ligne], 67 | 2017, mis en ligne le 06 juin 2019, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://tc.revues.org/8476 ; DOI : 10.4000/tc.8476

Haut de page

Auteur

Clément Renaud

Clément Renaud est chercheur et artiste. Il s’intéresse à la production d’espaces et de représentations par les technologies. Spécialiste de l’innovation en Chine, il est aujourd’hui membre de l’Institute for Area and Global Studies à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page