Navigation – Plan du site
Penser par cas

Réassemblages marginaux au cœur de la « Mecque du hardware »

Yvan Schulz
p. 84-99

Résumés

Cet article a pour origine une enquête ethnographique réalisée entre 2014 et 2016 en Chine, qui portait sur le sort de ce que l’on appelle généralement les « déchets électroniques ». Il fait la lumière sur le phénomène relativement peu connu, bien que de grande ampleur, du recyclage des smartphones haut de gamme usés et usagés. J’y avance que ce phénomène nous oblige à nuancer, si ce n’est à revoir, plusieurs des représentations dominantes au sujet de l’industrie de l’électronique grand public.
L’article montre que les artisans et commerçants actifs dans le sous-secteur de la remise à neuf (refurbishing) de smartphones ont une approche des affaires fondamentalement différentes de celles des grandes marques comme Apple ou Samsung, ainsi qu’un mode de fonctionnement et une organisation qui leur sont propres. Et pourtant, le sous-secteur occupe une place centrale au sein de l’industrie électronique mondiale, ne serait-ce qu’en raison de sa position géographique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Un îlot bottom-up dans une mer top-down
Toute la gamme, du plus high tech au plus low tech
Escroquer et / ou upgrader  M. et Mme Tout le Monde ?
Approches opposées sur terrain commun

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

La plupart des bâtiments de Huaqiangbei spécialisés dans la remise à neuf et la remise en circulation de smartphones sont ouverts au public ; certains stands donnent même sur la rue. Il est donc possible pour n’importe qui d’observer les opérations techniques et les transactions commerciales, du moins une partie d’entre elles. Les usines produisant pour le compte des grandes marques, en revanche, sont des lieux clos, dans lesquels on ne pénètre que grâce à un laissez-passer.

© Yvan Schulz

Shenzhen est la principale région de Chine en ce qui concerne la fabrication et l’assemblage de matériel électronique, un secteur que ce pays domine au niveau mondial. La « zone économique spéciale », à laquelle appartiennent aujourd’hui la plupart des districts de la ville, regroupe des milliers d’usines spécialisées, dont certaines n’emploient qu’une poignée de personnes, tandis que d’autres atteignent la taille d’une véritable ville dans la ville – te...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yvan Schulz, « Réassemblages marginaux au cœur de la « Mecque du hardware » », Techniques & Culture, 67 | 2017, 84-99.

Référence électronique

Yvan Schulz, « Réassemblages marginaux au cœur de la « Mecque du hardware » », Techniques & Culture [En ligne], 67 | 2017, mis en ligne le 06 juin 2019, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://tc.revues.org/8475 ; DOI : 10.4000/tc.8475

Haut de page

Auteur

Yvan Schulz

Yvan Schulz, doctorant à l’Institut d’Ethnologie de l’Université de Neuchâtel, s’intéresse au sort des appareils électriques et électroniques usés/usagés en République Populaire de Chine. Sa recherche porte sur le processus dit de formalisation de l’industrie du recyclage chinoise et sur l’emploi du discours écologique aux fins de justification de transformations qui dépassent la seule protection de l’environnement.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page