Skip to navigation – Site map
6. Refigurations

Refigurer le monde

La vieille femme salie : ses restes, ses narrations, sa résistance (Morvan xxe-xxie siècles)
Refiguring the world : A Soiled Old Woman and Her Leftovers, Narrations and Resistance (Morvan 20th-21st centuries)
Caroline Darroux
p. 470-493

Abstracts

Whether real or symbolic, the stained image displayed by some unclean old women is the result of a historic, social and family-set assignment. The singular strength of character shown by these women has placed them in the position of being perceived as 'the Other', bringing about a phenomenon of group attraction. Seeing the old woman, sensing her smell, touching her leftovers, meeting her at her home and listening to her: these are experiences like rites of passage, that modern society does not provide anymore. But these experiences are still present in our everyday life as a response to an intimate, mythical and societal need. Like a mirror, these women have embodied the multiple aspects of the ‘old woman’, as a character found in oral literature. Talking about these old women so different from ourselves in gentle terms and in regional language, in Morvan of 20th -21st, creates a platform of resistance against dominant references and constitutes a collective way to feel free and a helpful diversion to be able to accept History.

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

Transcription d’enquête
Récit ethnographique
Refiguration

Text / first lines

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Huile sur carton, 12 x 20 cm. Branche de fleurs d’églantines. Une déchirure en haut à gauche du dessin sectionne quelques pétales et laisse apparaître une certaine épaisseur du support. Au dos, une écriture manuscrite se devine : « Lettres de [1 mot illisible] reçues par Mademoiselle Margueritte Lépagnol ». J’ai retrouvé cet objet en 2005 au milieu d’une épaisseur de déchets d’environ dix à quinze centimètres qui jonchaient le sol de la maison d’habitation d’Henriette située dans un hameau isolé du Morvan, en Bourgogne. Je ne suis pas parvenue à identifier cette Margueritte. © Collection privée (C. Darroux).

© Collection privée (M. Desmorieux)

« Il n’y a pas une interprétation “correcte” de cette succession d’images. Elle tente de suivre les réflexions d’une vieille femme sur sa vie. Si on lui demandait soudainement : “À quoi pensez-vous ?”, elle inventerait une réponse simple, parce que si l’on prend cette question au sérieux, il devient impo...

Top of page

References

Bibliographical reference

Darroux, C. 2016 « Refigurer le monde. La vieille femme salie : ses restes, ses narrations, sa résistance (Morvan xxe-xxie siècles) », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 470-493.

Electronic reference

Caroline Darroux, « Refigurer le monde », Techniques & Culture [Online], 65-66 | 2016, Online since 31 October 2018, connection on 24 July 2017. URL : http://tc.revues.org/8208 ; DOI : 10.4000/tc.8208

Top of page

About the author

Caroline Darroux

Caroline Darroux est ethnologue. Elle travaille sur les aspects performatifs des récits oraux, sur la production de récits collectifs selon une approche critique des phénomènes d’émancipation sociale. Elle s’intéresse au renversement des problématiques d’exclusion et d’expression en situation dominée (en collaboration avec le Centre Georges Chevrier, université de Bourgogne et le labex Item, université de Grenoble-Alpes). Chercheure impliquée dans la société civile, elle est coordinatrice scientifique de la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne et accompagne depuis 2014 des démarches de participation citoyenne (Les Ateliers co-citoyens). Ses réflexions la mènent régulièrement vers des démarches qui croisent anthropologie et création artistique en dehors des arènes scientifiques.

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page