Navigation – Plan du site
6. Refigurations

Archéo-anthropologie des restes de l’industrie

Des situations indistinctes entre déchet et héritage
Archeo-anthropology of Industrial Remains. The Indistinguishability of Waste and Heritage
Thierry Bonnot
p. 406-421

Résumés

Les enquêtes sur les objets matériels et leur rôle dans le monde social visent des choses qui, selon leur durabilité physique et l’intérêt qu’elles peuvent susciter chez des individus ou dans certains groupes sociaux (institutions, communautés, familles…), traversent les années en demeurant matériellement identifiables malgré l’usure. S’intéresser à des objets devenus déchets nous permet de saisir un continuum qui transcende les catégories ordinaires. À la lisière entre ce qui a été délibérément éliminé et ce qui a été simplement ignoré, une zone floue et indécise subsiste, faite de circulation entre des catégories bien distinguées par le sens commun. Mes récentes enquêtes de terrain m’ont fourni deux cas de figure mettant en jeu cette fluidité des statuts des restes du passé. Sur un territoire anciennement industrialisé où subsistent des reliquats mobiliers et immobiliers de l’activité productive, j’ai mené un chantier archéologique dans un dépotoir d’usine céramique. J’ai ensuite entamé un travail sur l’héritage d’un site industriel par une famille qui ne sait pas comment le gérer. Les restes industriels constituent une matérialité opaque, mêlée de souvenirs intimes, d’archives croisant l’histoire industrielle et celle de la famille. Ce contexte nous amène à réfléchir à ce qu’est un héritage légué implicitement, un déchet non éliminé.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Une friche industrielle champêtre
Les restes de l’usine Chèze
Attendre que ça tombe
Les débris de l’usine Paul-Langeron
Les déchets devenus mobilier archéologique
Choses déchues et réévaluées dans le présent

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Le four neuf et l’usine Chèze

© Jean-Michel Dury, 2013

Une friche industrielle champêtre

Ce samedi après-midi de septembre est particulièrement doux et ensoleillé. Les peupliers bordant le canal du Centre n’ont pas encore perdu leurs feuilles mais la lumière a déjà ces reflets dorés si particuliers du début de l’automne. Jean-Marc D. dénoue le fil de fer qui attache le portail de bois un peu vermoulu à un poteau de ciment. C’est là une clôture toute symbolique pour empêcher les intrusions sur le site même de l’usine. Celle-ci est à notre gauche, en pierres de taille jaunes et brique rouge, sur trois étages, d’une longueur de trente ou quarante mètres. Ce que nous voyons n’a rien de commun avec l’image métallique, noire et charbonneuse du patrimoine industriel minier ou métallurgique ; c’est une petite usine, champêtre, au bord d’un canal, avec un muret qui la sépare d’un jardin, où trône un pommier chargé de fruits. Face à nous, un haut cyl...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bonnot, Th. 2016 « Archéo-anthropologie des restes de l’industrie. Des situations indistinctes entre déchet et héritage », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 406-421.

Référence électronique

Thierry Bonnot, « Archéo-anthropologie des restes de l’industrie », Techniques & Culture [En ligne], 65-66 | 2016, mis en ligne le 31 octobre 2018, consulté le 20 août 2017. URL : http://tc.revues.org/8160 ; DOI : 10.4000/tc.8160

Haut de page

Auteur

Thierry Bonnot

Thierry Bonnot est chargé de recherche au CNRS, membre de l’Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux (IRIS, Paris). Ses recherches portent essentiellement sur le statut social des objets, dans une optique pluridisciplinaire utilisant les outils de l’histoire et de l’archéologie autant que de l’anthropologie. Il anime deux séminaires de l’EHESS à Paris.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page