Navigation – Plan du site
5. Politisations

Haut fourneau, xxe siècle

Blast Furnace, Twentieth Century
Jean-Louis Tornatore
p. 340-351

Résumés

Les lignes et images qui suivent proposent un bref récit de la transformation patrimoniale d’une machine du XXe siècle, un haut fourneau lorrain.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Haut fourneau, Uckange, juin 2006

© Jean-Louis Tornatore

Que fait-il ? Que fait-il là ? Que fait-il, là, ce haut fourneau éteint depuis vingt-cinq ans, reste industriel, artéfact obsolète, cadavre de machine ? Voilà bientôt deux décennies que j’en interroge la présence, que j’en note les transformations en sa nouvelle deuxième vie d’être d’histoire, de mémoire, de patrimoine, de culture technique, de culture ouvrière… – que sais-je encore ! –, que j’en guette les signes, à défaut définitif de sa respiration ininterrompue qui jadis habitait et rythmait l’espace urbain (Tornatore 2004, 2015). Voilà quelques années que cette interrogation s’est transformée en une inquiétude quant à la possibilité d’en parler : que dire et au nom de quoi ? Voilà quelques années que j’interroge concomitamment ma présence, le temps passé à l’arpenter, à questionner ses visiteurs, à discuter avec ses humains, d’hier et d’aujourd’hui, non par pure complaisance mai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tornatore, J.-L. 2016 « Haut fourneau, xxe siècle », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 340-351.

Référence électronique

Jean-Louis Tornatore, « Haut fourneau, xxe siècle », Techniques & Culture [En ligne], 65-66 | 2016, mis en ligne le 31 octobre 2018, consulté le 29 mars 2017. URL : http://tc.revues.org/8096 ; DOI : 10.4000/tc.8096

Haut de page

Auteur

Jean-Louis Tornatore

Anthropologue, Jean-Louis Tornatore est professeur à l’université de Bourgogne-Franche-Comté et chercheur au Centre Georges Chevrier – Savoirs : normes et sensibilités (CNRS-uB - Dijon). Ses recherches se déploient dans le domaine d’une socio-anthropologie pragmatiste de la « relation au passé » (patrimoine, mémoire, culture) et des manières d’être « dans le temps ». Il s’intéresse aujourd’hui aux formes émergeantes de « patrimonialisations citoyennes » associées aux expériences de l’anticapitalisme.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page