Navigation – Plan du site
4. Requalifications

« Rien ne se perd ! ». Récupérer les déchets au Caire, à Casablanca et à Istanbul

“Nothing Goes to Waste!”: Trash collection in Cairo, Casablanca and Istanbul
Bénédicte Florin
p. 260-263

Notes de la rédaction

Retrouver l’article complet sur revues.org, Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde » : http://tc.revues.org/8020.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

Jeunes récupérateurs et trieurs à Casablanca

© P. Garret 2015, Casablanca.

« Rien ne se perd ! On contribue à l’économie du pays. C’est grâce à nous que c’est recyclé, sinon tout ça serait brûlé ! Ça fait un gain, c’est notre survie et on fait vivre des ouvriers et beaucoup de gens. » (Mustapha, Casablanca, 2013).

Les récupérateurs de déchets, zabbâlîn au Caire, bouâra à Casablanca ou toplayıcılar à Istanbul, collectent au porte-à-porte, fouillent dans les poubelles ou les décharges afin de requalifier des restes qui auraient achevé leur trajectoire sans ce travail d’extraction . Pour eux, les rebuts constituent une ressource et un gagne-pain. Non reconnus et stigmatisés, ces travailleurs de l’ombre sont quasi invisibles même si, paradoxalement, très présents dans l’espace public. Ils sont peu audibles et peu conviés aux débats sur l’environnement, l’écologie ou la gestion des déchets, alors même que leur travail de récupération participe a...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florin, B. 2016 « “Rien ne se perd !”. Récupérer les déchets au Caire, à Casablanca et à Istanbul », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 260-263.

Référence électronique

Bénédicte Florin, « « Rien ne se perd ! ». Récupérer les déchets au Caire, à Casablanca et à Istanbul », Techniques & Culture [En ligne], 65-66 | 2016, mis en ligne le 31 octobre 2016, consulté le 30 avril 2017. URL : http://tc.revues.org/8018

Haut de page

Auteur

Bénédicte Florin

Maître de conférences en géographie à l’université de Tours et chercheuse de l’équipe Monde arabe et Méditerranée, UMR CITERES, Bénédicte Florin a coordonné avec C. Cirelli, Sociétés urbaines et déchets. Eclairages internationaux, publié aux Presses Universitaires François-Rabelais (2015).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page