Navigation – Plan du site
3. Recompositions

La revanche de la graisse ?

Évolution des techniques et des imaginaires autour d’un élément ambigu
Fat’s revenge? The Evolution of Techniques and Imaginaries in Respect to an Ambivalent Substance
Eva Carpigo
p. 194-197

Notes de la rédaction

Retrouvez l’article complet, sur revues.org, Techniques &Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation » : http://tc.revues.org/7881

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Image d’ouverture

Image d’ouverture

© Sabine Li

Comme en témoignent les travaux de l’historien Georges Vigarello, la particularité de la graisse a toujours été d’être un élément profondément ambigu, mystérieux et inquiétant (2010 : 31). La médecine ne s’est d’ailleurs penchée que récemment sur ses propriétés structurelles et biologiques. Confrontée lors de mes recherches (au Mexique et en France) à l’observation des pratiques de liposuccion et de lipostructure, je propose une réflexion autour de la revalorisation médicale de la graisse au sein des sociétés « occidentales » contemporaines.

Mes observations relèvent que la graisse, qui jusqu’ici semblait déformer l’apparence, extraite et manipulée par le chirurgien esthétique, acquiert le statut de produit de comblement « miracle ». Dans quelle mesure l’acte chirurgical confère-t-il une nouvelle valeur à cette substance, auparavant considérée comme un élément organique nuisible ? Quels enjeux socio-­anthropologiques accompagne...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carpigo, E. 2016 « La revanche de la graisse ? Évolution des techniques et des imaginaires autour d’un élément ambigu », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 194-197.

Référence électronique

Eva Carpigo, « La revanche de la graisse ? », Techniques & Culture [En ligne], 65-66 | 2016, mis en ligne le 14 novembre 2016, consulté le 29 mars 2017. URL : http://tc.revues.org/7899

Haut de page

Auteur

Eva Carpigo

Doctorante en anthropologie à l’université de Strasbourg, boursière du CEMCA / UMIFRE 16, CNRS-MAE, Eva Carpigo codirige le programme de doctorat en sciences sociales de l’Université autonome métropolitaine (UAM) à Mexico. Ses recherches portent sur les pratiques de modification du corps à visée esthétique et sur les opérateurs de beauté (chirurgiens esthétiques, coiffeurs, maquilleurs) en France et au Mexique.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page