Skip to navigation – Site map
1. Proliférations

Ivresse et gueule de bois

Un Noël à Marseille
From Drunkenness to Hangover. A Christmas in Provence
Jeanne Guien
p. 64-73

Abstracts

What do we enjoy at Christmas? Are presents, meal and drinks enough to create a social exchange? Assuming that Christmas is a time of excess, according to the quantity of trash produced each year at the end of December, the author decides to observe what the trash cans of a district of Marseilles contain at this time. Accordingly, she questions the symbolic function of the remains of festive exchange: are they all produced in the same way, at the same time and for the same purpose? Do we destroy, keep, set apart or throw away only for efficiency, or is it a way to set up our exchanges, to give a party ?

Far from the idea that waste is an ontological category, that it exists in itself, the author focuses on the social process by which an object becomes waste, changing over from the attractive colourful gift wrap at the foot of a Christmas tree, to the disgusting dregs  of our bottles, to the littles notes that we sometimes keep, sometimes throw away. Like everything that creates pleasure, remains are ambiguous: wrapping things to make them objects of desire, they can cheer our heart or turn our stomach; they are exciting, as well as  exhausting. It is this paradoxical, tragical process that the author proposes to describe, so that new conceptual tools for research in discard studies and material culture can emerge.

Top of page

Index terms

Top of page

Text / excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2020.
Read it

Outline

L’ouverture du bal – déchirures
La durée des festivités – reliefs
Gueule de bois et bonnes résolutions – déchets

Text / first lines

Aux seuils de l’objet

Aux seuils de l’objet

Sur cet exemple de poubelle de Noël, les restes éventrés donnent à lire un parcours type : produit manufacturé à recouvrir avant d’offrir, cadeau emballé pour être redéballé, poubelle biffée par les chasseurs de trésors négligés.

© Jeanne Guien

En décembre 2010, dans un quartier du 6e arrondissement de Marseille, j’entrepris d’observer les poubelles produites au moment de Noël, cette fête qui, pour une part significative de la population française, occasionne aujourd’hui des échanges et une production de restes exceptionnels. À la façon du rudologue Jean Gouhier, je souhaitais étudier ces restes comme l’« envers » des pratiques de consommation, une consommation festive en l’occurrence. Du 24 au 30 décembre, une à deux fois par jour, je relevais ainsi le contenu des 42 containers à ordures ménagères situés sur mon parcours. En parallèle, je menais des entretiens auprès d’éboueurs et agents de déchetterie du quartier concerné, et observais l...

Top of page

References

Bibliographical reference

Guien, J. 2016 « Ivresse et gueule de bois – un Noël à Marseille », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 64-73.

Electronic reference

Jeanne Guien, « Ivresse et gueule de bois », Techniques & Culture [Online], 65-66 | 2016, Online since 31 October 2018, connection on 25 September 2017. URL : http://tc.revues.org/7803 ; DOI : 10.4000/tc.7803

Top of page

About the author

Jeanne Guien

Jeanne Guien est doctorante en philosophie au laboratoire du CETCOPRA à l’université Paris 1 - Panthéon Sorbonne. Pratiquant et organisant la récupération individuellement et collectivement, ses recherches portent sur la réduction de la durée de vie des biens de consommation dans les techniques et les pratiques contemporaines.

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page