Navigation – Plan du site
1. Proliférations

Ivresse et gueule de bois

Un Noël à Marseille
From Drunkenness to Hangover. A Christmas in Provence
Jeanne Guien
p. 64-73

Résumés

Que consomme-t-on à Noël ? Cadeaux, repas, verres suffisent-ils à créer et nourrir nos échanges ? Partant de l’hypothèse d’une consommation excessive, suggérée par la quantité de déchets produits chaque année fin décembre, l’auteure se livre à l’observation des poubelles d’un quartier marseillais à Noël, pour interroger la fonction symbolique des restes dans les échanges festifs. Sont-ils tous produits de la même manière, en même temps et dans le même but ? Détruire, garder, écarter, jeter… Sont-ce uniquement des gestes utiles et efficaces, ou un moyen de mettre en scène nos échanges, de faire la fête ?
Loin qu’il existe du déchet en soi, de l’indésirable, le devenir-déchet est un processus social complexe, au cours duquel l’objet change de statut et modifie notre plaisir. De l’emballage attrayant aux fonds de verre dégoûtants, en passant par de petits mots qu’on gardera peut-être, les restes entourent les choses pour en faire des objets de désir. Avec l’ambiguïté propre à tout ce qui cause le plaisir, ils nous réchauffent ou nous soulèvent le cœur, nous excitent ou nous épuisent. Parcours paradoxal, tragique lui aussi, que la mise en récit permettra de conceptualiser.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L’ouverture du bal – déchirures
La durée des festivités – reliefs
Gueule de bois et bonnes résolutions – déchets

Aperçu du début du texte

Aux seuils de l’objet

Aux seuils de l’objet

Sur cet exemple de poubelle de Noël, les restes éventrés donnent à lire un parcours type : produit manufacturé à recouvrir avant d’offrir, cadeau emballé pour être redéballé, poubelle biffée par les chasseurs de trésors négligés.

© Jeanne Guien

En décembre 2010, dans un quartier du 6e arrondissement de Marseille, j’entrepris d’observer les poubelles produites au moment de Noël, cette fête qui, pour une part significative de la population française, occasionne aujourd’hui des échanges et une production de restes exceptionnels. À la façon du rudologue Jean Gouhier, je souhaitais étudier ces restes comme l’« envers » des pratiques de consommation, une consommation festive en l’occurrence. Du 24 au 30 décembre, une à deux fois par jour, je relevais ainsi le contenu des 42 containers à ordures ménagères situés sur mon parcours. En parallèle, je menais des entretiens auprès d’éboueurs et agents de déchetterie du quartier concerné, et observa...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guien, J. 2016 « Ivresse et gueule de bois – un Noël à Marseille », Techniques&Culture 65-66 « Réparer le monde. Excès, reste et innovation », p. 64-73.

Référence électronique

Jeanne Guien, « Ivresse et gueule de bois », Techniques & Culture [En ligne], 65-66 | 2016, mis en ligne le 31 octobre 2018, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://tc.revues.org/7803 ; DOI : 10.4000/tc.7803

Haut de page

Auteur

Jeanne Guien

Jeanne Guien est doctorante en philosophie au laboratoire du CETCOPRA à l’université Paris 1 - Panthéon Sorbonne. Pratiquant et organisant la récupération individuellement et collectivement, ses recherches portent sur la réduction de la durée de vie des biens de consommation dans les techniques et les pratiques contemporaines.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page