Navigation – Plan du site
Étranges pratiques

Élaborer des choses “honnêtes” qui “jouent des tours”

Transformations ontologiques dans la pratique artistique de Jimmie Durham
Sophie Moiroux
p. 208-224

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

L’artiste et la subjectivité de ses « matériaux »
Assemblage des matériaux : mise en conversation
Élaboration de l’œuvre : fiction à un autre niveau
Fiction « honnête »
L’« œuvre d’art »

Aperçu du début du texte

Détail de l’atelier de Jimmie Durham à Berlin, 2006

Détail de l’atelier de Jimmie Durham à Berlin, 2006

© Sophie Moiroux pour toutes les images à l’exception de Homenagem a Brancusi no 4 (Fig. 9)

Le travail de l’artiste contemporain Jimmie Durham , en particulier ses assemblages d’objets éclectiques souvent trouvés et peu modifiés physiquement, a été perçu, de manière récurrente, par les critiques d’art comme relevant du « bricolage » (par exemple, Blistène 2009 : 42) . Il est également envisagé dans la lignée des ready-made – c’est-à-dire, tout objet manufacturé, collecté par l’artiste qui lui confère lui-même le statut ontologique d’« œuvre art » par le biais d’un certain nombre d’opérations : énonciation, exposition, situation dans le monde de l’art, etc. (De Duve 1989). D’autres critiques relèvent une certaine « agentivité » de ses travaux (Hill 2012, notamment) ; ils sont en effet reconnus comme engageants : de nombreuses créations réalisées avec des pierres auxquelles des intentionnalités sont aiséme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sophie Moiroux, « Élaborer des choses “honnêtes” qui “jouent des tours” », Techniques & Culture, 64 | 2015, 208-224.

Référence électronique

Sophie Moiroux, « Élaborer des choses “honnêtes” qui “jouent des tours” », Techniques & Culture [En ligne], 64 | 2015, mis en ligne le 24 décembre 2018, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://tc.revues.org/7589 ; DOI : 10.4000/tc.7589

Haut de page

Auteur

Sophie Moiroux

Sophie Moiroux est anthropologue, membre associé au Laboratoire d’Anthropologie Sociale (Collège de France-CNRS-EHESS). Elle a consacré son doctorat (EHESS) à l’œuvre de Jimmie Durham et son post-doctorat (musée du quai Branly) à l’analyse des tableaux d’Amati Trumai (Haut-Xingu, Amazonie brésilienne). Elle travaille actuellement sur l’art contemporain d’Amérique Latine.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page