Navigation – Plan du site
Varia

De la nasse au filet

Stratégies halieutiques et modernisation dans le Rufiji (Tanzanie)
From barriers to nets: fisheries strategies and modernisation in Rufiji (Tanzania)
Jean-Luc Paul, Olivier Hamerlynck, Stéphanie Duvail et Kassim H. Kindinda
p. 234-257

Résumés

Depuis plus d’un siècle, l’économie des villages de la plaine inondable du Rufiji (Tanzanie) est fondée sur la complémentarité des activités agricoles et des activités halieutiques. À partir de la fin des années 1970, les pêches traditionnelles à la nasse, pratiquées à pied saisonnièrement lors de la crue annuelle, sont supplantées par les pêches embarquées (pirogues monoxyles) au filet dans les lacs, pratiquées elles toute l’année. L’article s’interroge sur les déterminants de cette substitution. Après avoir rejeté l’hypothèse techniciste vulgaire qui voudrait que l’innovation technique soit synonyme de progrès, la pertinence du critère de productivité des différentes techniques de pêche est examinée à la lumière de l’évolution de la place des activités halieutiques dans l’économie villageoise. Il apparaît qu’à partir de cette époque, l’évolution économique nationale et internationale prive les villageois de leurs principales ressources monétaires habituelles. En l’absence de toute alternative, la pêche s’impose alors comme unique source de revenu monétaire, une fonction qu’elle ne peut remplir qu’à condition d’être pratiquée tout au long de l’année, ce que seules les techniques au filet permettent. Cependant, les représentations villageoises des causes de la généralisation de la pêche au filet sont différentes. Pour ceux d’entre eux, aujourd’hui très âgés, qui furent les pionniers de cette innovation, c’est le souci d’émancipation des cadets vis-à-vis des aînés qui aurait été le moteur de l’adoption de techniques de pêche au filet. Ce point de vue entre en résonance avec les déterminations économiques à condition de considérer le processus de modernisation comme manifestation multiforme contextualisée de la mondialisation marchande.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Techniques halieutiques modernes et traditionnelles contemporaines
Les pêches traditionnelles désuètes : l’exemple de la pêche à la battue
Les causes de la marginalisation des techniques traditionnelles
Significations sociales des changements techniques

Aperçu du début du texte

Des villageois pêchent à la senne embarquée dans un bras du fleuve Rufiji créé par la crue. Toutes les photos sont des auteurs.

Depuis longtemps, les agronomes africanistes ont questionné les catégories classiques de l’analyse de la prise de décision technique des agriculteurs et remis en cause leur applicabilité aux paysans de l’Afrique subsaharienne et du Sud en général (de Schlippé, 1956 ; Milleville, 1974 et 1976). Stimulés par leurs échanges avec la géographie rurale africaine (Blanc-Pamard & Milleville, 1985 par exemple) mais aussi d’autres disciplines (économie, anthropologie), ils ont élaboré un cadre théorique et méthodologique articulant aux contraintes écologiques et agro-techniques la diversité des rationalités économiques des producteurs déterminées par des cadres socio-économiques et des dynamiques historiques spécifiques (Dufumier, 1985). L’approche proposée par l’école française d’agriculture comparée est sans doute la forme la plus abouti...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Luc Paul, Olivier Hamerlynck, Stéphanie Duvail et Kassim H. Kindinda, « De la nasse au filet », Techniques & Culture, 63 | 2015, 234-257.

Référence électronique

Jean-Luc Paul, Olivier Hamerlynck, Stéphanie Duvail et Kassim H. Kindinda, « De la nasse au filet », Techniques & Culture [En ligne], 63 | 2015, mis en ligne le 22 décembre 2018, consulté le 30 avril 2017. URL : http://tc.revues.org/7506 ; DOI : 10.4000/tc.7506

Haut de page

Auteurs

Jean-Luc Paul

Université des Antilles -IMAf

Olivier Hamerlynck

National Museums of Kenya, KENWEB

Stéphanie Duvail

IRD – UMR PALOC

Kassim H. Kindinda

Membre de la communauté villageoise de Kipo

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page