Navigation – Plan du site
Thema
I. Travailler la nature

Le Pâturage, C’est toute une science !

Savoirs écologiques sur la neige et représentation samie du pâturage
« Pasture, a science in its own right ! » Ecological knowledge about snow and the Sami representation of grazing
Samuel Roturier et Marie Roué
p. 92-109

Résumés

En Laponie suédoise, les Samis éleveurs de rennes doivent aujourd’hui partager leur territoire avec l’industrie forestière. Le conflit qui en résulte a, jusqu’à présent, porté l’attention sur les lichens, qui constituent l’alimentation principale des troupeaux pendant les 5 mois de l’hiver boréal. Notre analyse montre que ni la présence ni l’abondance du lichen ne suffisent pourtant à définir le pâturage tel que les éleveurs se le représentent. La catégorie sémantique samie, guohtom, définit le pâturage, non pas de manière essentialiste, mais par rapport à son accessibilité à un moment donné. En prenant en compte l’accès au lichen à travers le manteau neigeux, la science des éleveurs consiste à analyser les nombreuses interactions entre la végétation, la neige, le climat et le milieu qui produisent, ou détruisent du jour ou lendemain, le pâturage. Ces savoirs écologiques permettent aux éleveurs samis de contrôler et guider les rennes à travers la taïga. Tout au long de l’hiver, ils évaluent les changements d’état du pâturage, anticipent les déplacements de leurs rennes et élaborent des stratégies d’utilisation du territoire. La science du pâturage émane aussi de la capacité des éleveurs à penser comme un renne. Plus qu’une expertise écologique et technique, le pâturage devient alors un état d’équilibre, dans l’espace et dans le temps, où la volonté des éleveurs s’harmonise avec les besoins des animaux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

L’élevage du renne en Laponie suédoise
Les Samis, peuple autochtone de Fennoscandie
Le cycle annuel de l’élevage
Des lichens et des rennes
Lichen, neige et forêt : comprendre le pâturage
Le pâturage et la neige
Analyse ethnoscientifique du pâturage
Savoirs et représentations samis
Contrôler le troupeau
Penser comme un renne

Aperçu du début du texte

L. Åstot, 70 ans, éleveur respecté dans la communauté de Sirges, Jokkmokk. « Lorsque la neige fond, l’eau s’infiltre dans la mousse et la glace se forme sous le lichen ». (Photo : S. Roturier).

© S. Roturier

« Le pâturage, c’est toute une science en fait ! ». En concluant ainsi sa réponse à une question sur le pâturage hivernal, cet éleveur de renne sami soulignait la complexité du sujet et l’étendue des savoirs mobilisés pour y répondre. C’est dans le cadre d’un programme de recherche visant à restaurer les landes à lichen détruites par les aménagements forestiers que nous nous sommes intéressés aux pâturages des rennes. En Suède boréale, l’exploitation forestière a été la dernière des grandes industries basées sur l’exploitation des ressources naturelles, après l’agriculture (dès le XVIIe siècle), l’exploitation minière (depuis le XVIIIe siècle), la production hydroélectrique (au début du XXe siècle), à coloniser ce vaste territoire habité et exploité p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Samuel Roturier et Marie Roué, « Le Pâturage, C’est toute une science ! », Techniques & Culture, 63 | 2015, 92-109.

Référence électronique

Samuel Roturier et Marie Roué, « Le Pâturage, C’est toute une science ! », Techniques & Culture [En ligne], 63 | 2015, mis en ligne le 26 décembre 2018, consulté le 23 août 2017. URL : http://tc.revues.org/7413 ; DOI : 10.4000/tc.7413

Haut de page

Auteurs

Samuel Roturier

AgroParisTech-Laboratoire d’écologie, systématique et évolution --CNRS-Laboratoire ethnobiologie et écoanthropologie du Muséum National d’Histoire Naturelle

Marie Roué

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page